Le carré de Sator

 

 

Le carré de Sator est, dans le milieu de l'occulte considéré comme un carré magique ayant une grande signification symbolique.

SATOR : la racine est SAT : semence, semailles. D’où sa signification classique de Semeur.
AREPO : en latin, c’est le mot d’origine mais réduit en un mot de 5 lettres AREPO afin de pouvoir être insérer dans le Carré. Sa signification est : aller rampant, insidieusement.
TENET : de tenere, il évoque l’idée de soutenir, maintenir, au propre comme au figuré.
OPERA : de la même famille qu’opus, operi, il signifie les oeuvres, soit au figuré la Création.
ROTAS : la souche est rotare, idée de tourner, de tourbillonner. Outre l’idée de ROUE, il se rapporte à tout ce qui tourne, les cycles, le recommencement, tout ce qui se meut. ROTA PHOEBI : le soleil
Du point de vue étymologique, il ressort ainsi que le Carré SATOR est une représentation symbolique de l’Univers.
En vérité, il en raconte La création. Représentant le Cosmos, la Création dans l’Eternité, avant le réveil de l’énergie encore assoupie.
La lettre N symbolise l’origine de TOUT, la Vie Unique, éternelle, Inconnaissable et pourtant omniprésente ; sans commencement ni fin, et pourtant régulière dans ses manifestations périodiques.
Son dédoublement, du fait qu’il est le germe tout ce qui EXISTE, a donné naissance à l’Univers représenté par l’intégralité du Carré SATOR.
L'initiation a d'autres symboliques , mais là, comme sont nom l'indique , il faut chercher...

 

plus d'infos

 

 Le carré de SATOR à STENAY

 

à Stenay fut découvert une pierre très étrange :

Stenay est l'un des trois points du triangle mythique français et fut la capitale des rois mérovingiens sous les Dagobert. Elle devint mythique dans l'histoire de France pour la raison que le dernier des mérovingiens, Dagobert II, y fut assassiné.                         Sur sa face et sur le bord gauche était gravé verticalement les lettres SRNPR ainsi qu'un chevron et qu'une croix sur le con supérieur droit. Nous devons à l'association du Cercle Saint-Dagobert II une reproduction de cette pierre.
Ces lettres s'inscrivent parfaitement dans un carré SATOR et se place sous la forme d'un chevron, tel que celui représenté sur la pierre de Stenay.
Cette pierre fut découverte en 1873 par un certain M. Rivart qui était propriétaire d'une partie de l'ancien prieuré Saint-Dagobert.

S

A

T

O

R

A

R

E

P

O

T

E

N

E

T

O

P

E

R

A

R

O

T

A

S

Interprétations :

Hors si nous employons la Kabbale phonétique ou la langue des oiseaux des Alchimistes, il apparaît un message assez fascinant :

S R N P R : phonétiquement : le S -> és - R -> ér - N -> én - P -> pé - R -> ér

essais Renne père

S

A

T

O

R

A

R

E

P

O

T

E

N

E

T

O

P

E

R

A

R

O

T

A

S

 

Autre carré de Sator lié à Dagobert II à Renne-le-bains

Une version très particulière du carré Sator a été trouvée sur le Pla de las Brugos, à Rennes-les-bains. Elle était à l'arrière de la tête d'un menhir du roi Dagobert II. L'abbé Boudet coupa la tête de ce menhir, et la scella dans le mur du presbytère de Rennes-les-Bains, cachant le fameux carré . On remarque dans ce carré :

- une inversion générale (ROTAS écrit POTAS y remplace SATOR),
- un mélange de lettres grecques et latines ; le Rhô grec, notre R, s'écrit P, d'où                     POTAS, OPEPA, APEPO, SATOP,
- des points au milieu des O,
- un N transformé.

 

plus d'infos

Parabole du Semeur

"Ecoutez. Voici que le semeur est sorti pour semer. Or, comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin; les oiseaux sont venus et ont tout mangé.  Il en est aussi tombé dans un endroit pierreux où il n'avait pas beaucoup de terre; il a aussitôt levé parce qu'il n'avait pas de terre en profondeur; quand le soleil fut monté, il a été brûlé et, faute de racines, il a séché.  Il en est aussi tombé dans les épines; les épines ont monté, elles l'ont étouffé, et il n'a pas donné de fruit.  D'autres grains sont tombés dans la bonne terre et, montant et se développant, ils donnaient du fruit, et ils ont rapporté 30 pour un, 60 pour un, 100 pour un". Et Jésus disait: "Qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende"! Marc 4, 3-9.

plus d'infos

 

Voici un livre absolument fascinant : "Les Moissons Infinies" de Rachel Fyl. Il s'agit d'un roman initiatique vraiment édifiant. Il traite de la parabole du semeur. Dans ce livre empreint d'une grande sagesse, l'auteur à déposé par écrit les mots qui chantent la beauté de l'âme. Pour tous ceux qui, dans un élan de mysticisme souhaitent trouver des réponses à beaucoup de questions fondamentales restées en suspend. Ainsi à l'aide d'une approche très simple de la Kabbale et l'esprit éclairé de l'auteur initié, nous découvrons au fil des pages les révélations sur les mystères des écritures et le sombre voile qui entourait les paraboles, le véritable message s'estompe devant nos yeux ébahis. La puissance lumineuse et magistrale  de la phraséologie de l'auteur, nimbe ces écrits d'un éclat presque surnaturel. C'est le genre de livre où la force et la beauté des mots vous transportant dans la félicité.

Extrait : (...) Lorsqu'il se retourna vers elle, Baïla reçu en son coeur, le miroitement chatoyant de ses prunelles. à cet instant, elle comprit qu'il ne lui confiait pas seulement le fruit de ses investigations intellectuelles. Il ramenait à l'ombre de ses paroles, les effluves d'un monde insondable dont se nourrissait son âme. Elle en rapportait un chant silencieux, discrète mélodie émaillée de larmes furtives. Comme il s'approchait d'elle, Baïla ne put retenir une émotion trop longtemps occultée par ses craintes. Exactement comme si un millier de portes verrouillées cédaient enfin (...)